Nos rosiers :

A notre catalogue :

Voici nos rosiers que vous pourrez voir à la jardinerie :

  • les rosiers grimpants :  ils ont une hauteur de 2 à 6 m, prennent place et s’accrochent sur un support (mur ou pergola) et doivent être palissés (accrochés).
  • les rosiers buissons : Il y en a de 2 sortes : ceux à grandes fleurs (hybrides de thé) et ceux à fleurs groupées.
    • à grandes fleurs : ils donnent à la floraison de grandes roses solitaires doubles au bout des tiges. Ils ont une hauteur de 0,60 m à 1,50 m. Ils peuvent être placés dans des massifs, plates-bandes et peuvent être utilisées idéalement en fleurs coupées.
    • à fleurs groupées : ils portent sur chaque tige plusieurs roses simples ou doubles, groupées en bouquets. On peut les planter en massifs et plates-bandes, éventuellement on peut les couper pour mettre en vase. Dans ce type de rosier buisson à fleurs groupées, on trouve 3 sortes
      • les Polyanthas (qui possèdent des petites fleurs et qui ont une hauteur de 30 à 60 cm,
      • les Floribundas (qui possèdent des fleurs de taille moyenne, réunies en larges grappes,
      • les Grandifloras (qui possèdent des fleurs réunies en bouquets, d’une hauteur de 1 m à 1,20 m
  • les rosiers arbustifs : d’une hauteur de 1 m à 1,80 m, ils peuvent être plantés en magnifiques haies fleuries ou être plantés en sujet isolé. Ils sont composés de roses simples.
  • les rosiers tiges : ce sont des variétés de rosiers buissons ou arbustifs greffés sur des tiges de 1 m à 1,30 m de hauteur. Ils ont de grosses roses ou des fleurs groupées.
  • les rosiers pleureurs tiges : ils sont greffés sur une tige d’une hauteur de 1,70 m et nécessitent donc un tuteur. Ils se taillent exactement comme le rosier d’origine.
  • les rosiers nains : ils trouvent très bien leur place dans les rocailles ou en bordure, et si vous désirer cultiver des rosiers en pot ou en bac, ils sont tout recommandés pour cela. Ils ont une hauteur de 25 à 40 cm, forment de petits buissons très ramifiés à petites roses doubles.
  • les rosiers couvre-sols : comme leur nom l’indique, ils recouvrent le sol en s’étalant jusqu’à 2 m avec leurs branches horizontales. Ils sont recommandés pour les talus et plates-bandes de 60 cm de hauteur.
rosiers en conteneur prêts à être replantés
en conteneur
rosiers buissons en jauge en attente d'être replantés
les buissons en jauge

un rosier hybride
rosier hybride
Photo diffusée avec l’accord du site Wikimedia

Conseils :

Avant la plantation d’un rosier, le sol doit être retourné soigneusement jusqu’en profondeur de 50 à 60 cm.

  • A la plantation, un apport de terreau à mélanger avec la terre existante, favorisera la reprise et le bon développement de la plante.
  • L’arrosage copieux est essentiel pendant la première année, d’avril à octobre et impérativement pendant les périodes de forte chaleur et de sécheresse.
  • Une poignée d’engrais lent spécial rosier au pied de chaque pied, à la fin février, et début mai quand la reprise sera bien visible.

De plus, s’il s’agit d’un rosier en pot, laisser tremper le pot dans un seau d’eau pendant au moins 10 minutes avant de le mettre en terre.

Vous serez peut-être aussi intéressé par nos rosiers buissons et arbustifs,  nos rosiers tiges, nos rosiers pleureurs et nos rosiers grimpants.